CONDITION D´ADMISSION A L´ISPMM

Pré-requis : BAC II  ou équivalent. Les candidats ne possédant pas ce certificat peuvent cependant présenter leur candidature qui pourra être acceptée si elle répond aux normes établies par ailleurs.

Les personnes ayant déjà une formation en médecine conventionnelle ou en thérapie moderne ou tous autres candidats pouvant certifier d’une formation équivalente dans le domaine de la médecine. Ils suivront uniquement les modules en tant que formation poste-grade. Cette situation concerne les personnes possédant Bac II + autre certificat ou diplôme soit

Phytothérapie, Physiothérapie, Acuponcture, Ostéopathie, Assistance médicale, Ethnomédecine, Médecine, Médecine quantique, Psychothérapie. Toutefois, ils doivent soumettre leur demande d´équivalence de diplôme.

Comme il est dit plus haut, le COA assure une formation de haut niveau aux étudiants. Par ce fait, il est exigé à l’entrée au département un bon niveau dans certaines matières indispensables à la formation telles que: le Français, la Chimie, la Physique, les Mathématiques, la Science de la Vie et de la Terre et la culture.

En vue de fournir une formation bien structurée et de qualité tout en procédant à une orientation judicieuse et ciblée dans le domaine des médecines, le COA fixe des procédures et conditions d'admission susceptibles de modifications en tout temps par l´Administration du COA.

Conditions générales d'admission aux filières

La candidature sera prise en compte si :

1. Le formulaire d'inscription est complet et muni des annexes requises.

§ Demande d´inscription

§ Formulaire d´inscription rempli

§ Curriculum vitae

§ Certificat de nationalité

2. Les frais d´étude de dossiers de 5.000 frs CFA ont été réglés ( pour2015)

3. Le dossier parvient dans le délai fixé par la filière, le sceau postal faisant foi.

4. Le dossier contient une pièce d’identité officielle.

5. Le frais d´inscription est fixé à 180.000 CFA

5. Frais de formation est fixé à 700.000 pour l´année 2017-2018

Les conditions générales d'admission dans les filières sont identiques pour tous les sites d'une même filière d'études et pour tous les candidats et candidates. La commission d’admission se réserve le droit d’exiger certains documents et informations complémentaires dans certains cas.

Le-la candidat-e, doit maîtriser la langue d'enseignement. Avoir de bonnes connaissances dans une deuxième langue constitue un excellent et considérable atout.

Les candidat-e-s doivent être en bonne santé physique et psychique pour suivre les études et exercer la profession choisie.

Une expérience de stage dans le domaine de la santé et en particulier dans la profession choisie est vivement recommandée afin de permettre au-à la candidat-e de mieux percevoir les réalités de la pratique professionnelle et d’argumenter son choix professionnel lors des épreuves d’admission.

Les candidat-e-s doivent satisfaire aux conditions cumulatives suivantes :

· Conditions liées au titre (niveau scolaire et de culture générale)

· Conditions liées aux aptitudes

1. Conditions liées au titre

Les candidats avec un bon dossier et des expériences jugées suffisantes et crédibles sont admis dans les voies d'accès spécifiques, permettant l'entrée en première année de la formation au COA et les candidats ne jouissant pas de ce statut mais démontrant une réelle motivation sont admis dans les voies d'accès non spécifiques permettant l'entrée en année préparatoire.

Le-la candidat-e titulaire des diplômes étrangers ou d’attestations étrangères doit présenter une copie des titres et des attestations, certifiée conforme à l'original, recto-verso.

Si les documents ne sont pas rédigés en français, le-la candidat-e doit en plus présenter une traduction authentifiée des diplômes.

Le COA-IAMA se réserve dans tous les cas la vérification de la crédibilité de toute information fournie à la commission d’admission.

Les personnes, âgées de 30 ans et plus, sans titre majeur, ayant un niveau de culture générale équivalent mais acquis différemment, sont admissibles sur dossier selon une procédure de reconnaissance des acquis validée par la commission d’admission.

Ces candidat-e-s peuvent également être astreint-e-s aux compléments de formation spécifiques correspondant à la filière de formation choisie avec des modules de formations, des séminaires et stages spécifiques qui seront bien précisés et fixés dans leur plan d’étude lors de leur admission..

2. Conditions liées aux aptitudes personnelles

Tout candidat porteur d’un titre permettant l’accès en formation au COA doit démontrer des aptitudes personnelles lui permettant d'exercer ultérieurement la profession à laquelle la formation prépare.

L’évaluation des aptitudes personnelles repose sur 2 éléments: l'autobiographie et des entretiens. Elle intervient pendant la procédure administrative raison pour laquelle il est vivement recommandé de la joindre au dossier de candidature.

3. L’autobiographie et son contenu

L’autobiographie est manuscrite, datée et signée. Elle compte 4 à 8 pages au maximum.

Le-la candidate retrace les grandes lignes de son parcours de vie, ses principaux traits de personnalité (points forts, points faibles), ses connaissances et ses motivations pour la formation et la profession choisie.

Ø Critères d'évaluation de l’autobiographie:

Ø Liens entre le parcours de vie et le choix professionnel;

Ø Intérêt pour le domaine de formation;

Ø Représentation et connaissance de la profession;

Ø Motivation exprimée et pertinente;

Ø Présentation : orthographe, syntaxe, aspect soigné;

Ø Respect des consignes.

Les entretiens sont semi-structurés

Le - la candidat-e présente sa personnalité, ses motivations, son intérêt pour les questions de santé, son projet de formation et son projet professionnel.

L'autobiographie faisant partie du dossier d'inscription constitue une des bases de cet entretien.

Un rapport médical et/ou une visite médicale peuvent être exigés. Le-la candidat-e se rendra auprès du médecin mandaté par le COA. Le compte rendu est traité confidentiellement par le médecin conseiller de l’Institut.

Au terme de la procédure de sélection et en cas d’appréciation négative de ses aptitudes (décision de non-admission), le-la candidat-e peut se représenter à deux reprises au maximum, soit au total trois fois pour une même filière.

Le délai entre deux candidatures est d’un an au minimum.